BlogVisite des festivals en Allemagne : transpirer hors frontières
  • $

$ 0, -

0,00 $US

Visite des festivals en Allemagne : transpirer hors frontières

08-04-2015

La politique néerlandaise sur les drogues est relativement indulgente, et en particulier en ce qui concerne la consommation de cannabis, mais la chanson n’est pas la même une fois que l’on a traversé la frontière. L’Allemagne en particulier a une politique sur les drogues très stricte, et les néerlandais étant connus pour apprécier les bonnes choses, il n’est pas rare que les voitures aux plaques hollandaises soient contrôlées plus fréquemment que les voitures allemandes. Si vous fumez régulièrement en vous rendant en Allemagne, n’oubliez pas que la sobriété a un sens bien différent là-bas qu’aux Pays-Bas.

Ne soyez pas surpris si l’on vous prend à parti pour vous demander sans ménagement : « Vous fumez du cannabis ? ». Niez systématiquement. Si l’officier de police répond par un : « mais pourtant tout le monde fume aux Pays-Bas ? », niez également. Personne n’aime être stéréotypé.

Il se peut qu’ils vous demandent de participer à un test de transpiration. Comme la plupart des gens considère que c’est la même chose qu’un contrôle d’alcoolémie, ils acceptent en général. Mais notez que les officiers de police ne peuvent obliger à faire un test uniquement s’il y a un véritable doute sur votre niveau de sobriété. C’est pourquoi il est mieux de nier consommer de la drogue et décliner ce contrôle de sueur.
En outre, ce test n’est pas complètement fiable. Le problème avec les tests de transpiration est qu’ils cherchent les métabolites du THC. Les métabolites sont des produits qui apparaissent quand une substance est transformée par le corps. Malheureusement, les métabolites du THC sont solubles dans les lipides, ce qui signifie qu’ils peuvent être stockés dans les tissus gras et lentement libérés dans le flux sanguin, après quoi ils sont éliminés par le corps. Quand vous fumez un joint, les métabolites du THC peuvent être décelés par ce test de transpiration jusqu’à trois semaines plus tard.

En dépit du manque de fiabilité de ce test, le système judiciaire allemand s’appuie sur les résultats de ces tests pour statuer. Supposez que vous vous fassiez contrôler, qu’on vous fasse faire le test de transpiration et que vous ayez fumé un joint cinq jours auparavant. Vous êtes très sobre, mais le test de transpiration sera quand-même positif. Cela signifie que vous devrez aller au poste pour une prise de sang. Parce que maintenant ils ont une bonne raison d’examiner votre sang et vous ne pouvez plus refuser. Si cela vous arrive, n’oubliez pas que seul un médecin qualifié peut procéder au test sanguin.

Le test sanguin confirmera la présence de métabolites de THC, ce qui conduira à une suspension de votre permis de conduire de 24 heures.
Tout ça parce que vous avez fumé un joint il y a cinq jours. Ils vous demanderont parfois de payer pour la prise de sang, en cash. Vous pouvez refuser, en disant que vous ne pouvez pas payer maintenant, mais paierez plus tard. Il se peut que la police allemande puisse intimider, mais si vous insistez sur le fait que vous n’avez pas cette somme d’argent, ils vous laisseront en général partir.

Il n’est pas très sage de payer immédiatement, parce que s’il s’avère que le test est positif, il sera difficile de vous faire rembourser.

Et ne soyez pas surpris si la facture arrive par courrier quelques semaines plus tard. Le montant varie entre 500 et 750 €. Même si vous êtes sobre depuis plusieurs jours, ce n’est pas quelque chose que l’on peut voir dans votre sang. Ce test informe seulement que vous avez fumé du cannabis au moins dans les trois semaines, et c’est pour ça que vous devez payer. Si vous vous refaites arrêter pour la même raison, la contravention sera même encore plus chère. C’est pour cette raison que de nombreux néerlandais qui vont régulièrement faire la fête en Allemagne arrêtent complètement de fumer du cannabis.

Le cannabis n’est pas la seule chose qui peut être détectée plusieurs jours après. Les stimulants tels que l’ecstasy, la cocaïne et le speed peuvent être détectés dans les tests de transpiration, bien que cela dépende des quantités consommées. Mais en général, si vous les consommez pendant un festival, il est plus sage de se reposer pendant au moins une semaine pour passer tranquillement les contrôles de police. Les allemands sournois sont connus pour couvrir toutes les issues des festivals. En contraste, les traces de kétamine et de GHB disparaissent très vite de votre corps et le LSD ne peut pas être détecté en raison des trop faibles concentrations. La police ne vérifie pas la consommation des champignons.

Il se trouve que le taux d’alcoolémie au volant accepté en Allemagne est plus élevé que celui des Pays-Bas. En résumé, vous pouvez être un peu pompette au volant, mais trois semaines avant que la voiture ne démarre, vous ne pouvez plus fumer de joint. Il est sage de garder ça dans un coin de la tête.

Les allemands organisent peut-être les festivals les plus funs et les plus fantastiques, mais leur politique concernant les drogues est bien moins sympa…

(Cet article a été envoyé par un fan et ne représente pas nécessairement ce que pense et soutient Azarius. En fait, nous aimons les officiers de police de toute provenance et ne leur souhaitons rien d’autre que paix et bonheur)

Plus d’informations

Fusion festival guide to dealing with German police



Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.