BlogC'est pourquoi Breaking Convention devrait être sur votre bucket list
  • $

$ 0, -

0,00 $US

C'est pourquoi Breaking Convention devrait être sur votre bucket list

07-07-2017

Récemment je me suis rendue à Londres pour la 4 ème édition de Breaking Convention. Je savais que ça allait être un voyage exaltant car Breaking convention n'est pas une conférence classique. Au milieu de plus de 1000 autres Breakeros, j'ai passé trois jours à rencontrer et saluer les psychonautes les plus enthousiastes de la planète (dont Dennis McKenna, Bruce Parry le présentateur de BBC Tribe et bien d'autres) pour découvrir ce qui se passait au sujet de la recherche sur les psychédéliques, le chamanisme, les voyages spirituels, l'herboristerie, la législation sur les drogues, la poésie et l'art.

Si c'est votre tasse de thé alors vous ne certainement pas manquer la prochaine édition.

Voici les cinq principales raisons pour lesquelles Breaking Convention devrait être sur votre bucket list :

1. Une atmosphère incroyablement ouverte

Que vous veniez en tant que présentateur, artiste, visiteur ou volontaire, tout le monde fait partie de Breaking autant que les autres, et tout le monde parle avec tout le monde sans différences ni barrières. Les commentaires les plus entendus étaient : "on est entre nous", "nous sommes tous frères et soeurs". Et en raison de niveau élevé de confiance les gens ont partagé leurs histoires les plus intéressantes et intimes. La manière dont ils ont vaincu leurs peurs, et sont allés à contre-courant, par exemple en donnant naissance tout en étant sous psychédéliques.

2. Des recherches innovantes

La renaissance de la scène psychédélique est en cours et c'est une chance de pouvoir écouter les chercheurs les plus importants dans le domaine parler de leur travail. Parmi plus de 150 orateurs on a pu entendre :
Le neuro-scientifique Robin Carhart-Harris qui a dirigé une équipe à l'Imperial College de Londres sur des recherches au sujet du potentiel du LSD et de la psilocybine comme outil contre la dépression, les traumatismes et l'anxiété.
Ben Sessa et Julie Holland, psychiatres, qui ont défendu la MDMA comme outil pouvant être utilisé en psychothérapie.
L'éthno-botaniste et expert en champignons Dennis McKenna a fait une lecture sur la DMT.
Et pour en citer quelques autres : le biologiste Rupert Sheldrake, le neuro-scientifique David Nichols, le psychologue et professeur en théologie Bill Richards, et le chercheur en micro-dosage James Fadiman.

3. Le meilleur de la culture psychédélique

La convention est bien plus qu'uniquement sur la science. C'est un lieu où les artistes, réalisateurs de films, occultistes, botanistes et sorcières des temps modernes nous montrent le vrai pouvoir du divin. Des ateliers, des lectures, des installations nous disent comment nous engager dans cette force, à travers par exemple des voyages psychédéliques, des exercices de respiration, de méditation, etc.
Exemple : les Seed Sistas sont deux sorcières des temps modernes qui ont pour vocation de former les gens à utiliser les herbes médicinales et psycho-actives qu'ils ont sur leur propre terrain (allant du pissenlit au datura). En plus des cours d'herboristerie, elles ont développé des baumes sensoriels aux effets psycho-actifs.
En outre, cette édition de Breaking Convention présentait une installation de Réalité Virtuelle avec laquelle on pouvait vivre des expériences touchantes et belles de mort imminente, projet de recherche de David Luke et le seul au monde et unique Psychedelic Museum (un musée pop-up à la recherche d'une base principale).

Breaking Convention 2017


4. Rencontrer des gens et se faire de nouveaux amis

Celui-là s'explique par lui-même ! La Greenwich University est entourée de terrain ensoleillés où tout le monde pouvait s'assoir pour discuter tout en mangeant ou fumant. Dès le début on sent que tout le monde partage le même intérêt pour les psychédéliques et les états de conscience modifiés. Il y avait des gens de toute l'Europe, des américains et des australiens, et il n'a jamais été plus facile de connecter avec les gens.

5. Couper de la "société"

Breaking Convention a tous les éléments d'une conférence, mais elle donne définitivement les vibes d'un festival. Une bulle d'inspiration, fournissant une coupure de la société en quelques sortes. Ce qui nous fait penser qu'on devrait faire cette société "couper" un peu plus. Tout s'est terminé la nuit de dimanche avec une after jusqu'au lever du soleil. De retour à Amsterdam le jour suivant, malgré le manque de sommeil, nous nous sentions apaisés et plein d'énergie. Comme en revenant de vacances, ou d'une retraite dans la jungle...

Auteur : Jakobien



Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.