BlogLes toxicologues de Nouvelle-Zélande demandent la légalisation de la MDMA
  • $

$ 0, -

0,00 $US

Les toxicologues de Nouvelle-Zélande demandent la légalisation de la MDMA

10-08-2015 - 2 Commentaires

Contrairement aux avocats qui plaident pour la légalisation de la MDMA en clamant qu'elle n'est pas dangereuse, le Premier Ministre de la Nouvelle-Zélande John Key reste opposé à une telle notion. Cependant, de nombreux professionnels ont passé le cap d'évoquer les bénéfices que la légalisation ou le changement de classification de l'ecstasy pourraient apporter d'une manière générale à la société.

Le plus gros argument en faveur de l'ecstasy vient du toxicologue clinique Paul Quigley qui a annoncé aux reporters que la MDMA dans sa forme la plus pure pouvait être plus sûre que la plupart des intoxicants, et pris l'exemple de l'alcool qui était largement répandu légalement à travers le monde. Il a aussi dit que le changement de classification de la MDMA provoquerait de sérieux dommages au marché noir.

Ces points ont été contestés par le Premier Ministre Key qui a dit : " Tout ce que j'ai vu en rapport avec cette drogue était profondément négatif, alors je ne vois pas pourquoi elle devrait être légalisée ".

Cependant, des experts dans le champ médical et dans celui de la criminalité peuvent approuver le Docteur Quigley. Son associé le Professeur Julian Buchanan à l'institut de criminologie de l'Université Victoria dit que le fait seul que les drogues se trouvent en contrebande ne veut pas dire que le monde les consomme. Il dit :

" On régule et commercialise les cacahuètes, mais elles comportent un risque pour certaines personnes. Nous célébrons les événements avec la plus dangereuses des substances - l'alcool. Une MDMA pure et régulée prise au bon dosage génère un risque relativement bas. Les recherches du Professeur David Nutt suggèrent que la MDMA est bien moins dangereuse que l'alcool ou le tabac. "

Le Docteur anthropologue Geoff Nuller montre que les propos du Dr. Quigley ne devraient pas être ignorés en disant :

" Etant donné la longue histoire de consommation de la MDMA et les preuves de son taux très bas de nocivité, on peut espérer qu'une législation toute nouvelle sur les substances psychoactives facilite sa disponibilité, sous des conditions et régulations appropriées. Cela ouvrirait également la voie à l'utilisation de la MDMA de manière thérapeutique, encore un autre problème issu de la guerre contre les drogues."

Même avec les nombreuses voix en faveur de la légalisation et de la régulation de la MDMA, le Docteur Quigley dit que notre société devra franchir des " barrières politiques et morales " et c'est sans doute ce qui retient le monde de voir ces idées mises en œuvre. Bien que nous vivons à une époque où les gens consomment régulièrement des substances illicites, il faudra sans doute attendre longtemps avant de pouvoir bénéficier de drogues plus sécurisées pour les masses.

Source

www.youredm.com - Should MDMA Be Regulated? New Zealand Has The Answer.



Commentaires

  • somethingsomethingso 10-08-2015 10:05:21

    testing long nick

  • somethingsomethingso 10-08-2015 10:05:58

    hello tetsing


Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.