BlogLa guerre contre les drogues est contre-nature
  • $

$ 0, -

0,00 $US

La guerre contre les drogues est contre-nature

15-05-2015

En demandant aux gens dans la rue s'ils sont d'accord avec la prohibition des narcotiques, ils diront en général que oui. Cependant, la vraie question est plutôt de savoir si un " monde sans drogue " - comme les Nations Unies en font la propagande - est un but réaliste.

Les animaux également consomment des substances

Commençons avec le fait que les humains ne sont pas les seuls à vouloir altérer leur conscience de temps en temps. Nous avons déjà rédigé un article il y a quelques semaines dans lequel nous faisions la liste des animaux qui aiment devenir high. Visiblement, l'utilisation de substances psychoactives n'est pas juste l'affaire des Hommes.

Même les enfants aiment changer leur esprit

En observant les enfants, on se rend compte qu'ils ont également tendance à chercher comment altérer leur esprit. Vous rappelez-vous enfant tourner et tourner sur vous-même pour avoir la tête qui tourne ? Ne trouviez-vous pas ça formidable ?

La consommation de substance était assez habituelle dans les cultures anciennes

Outre les enfants et les animaux, de nombreuses cultures anciennes avaient aussi l'habitude de consommer des substances. Dans la Chine ancienne, par exemple, on cultivait le coca. Une fois par an, les grecs se réunissaient pour consommer le breuvage psychoactif. La boisson était préparée à partir de l'ergot, un parasite fongique du grain d'orge ou de seigle qui contient du LSA. Aujourd'hui encore, de nombreux indigènes d'Amazonie utilisent beaucoup de plantes psychoactives.

Il existait aux Pays-Bas en ce début de millénaire une culture chamanique germanique. Les plantes psychoactives étaient également consommées. A leur tour, les celtes ont utilisé de l'opium. De telles traditions ont été abolies avec l'expansion du christianisme. Les chrétiens pensent qu'il n'y a qu'un moyen d'être en relation avec Dieu : par la prière. Les substances psychoactives ont donc été interdites.

Eleusian mysteries War on Drugs

Seuls 10 % des consommateurs ont un problème avec leur substance

La consommation de drogue est un besoin naturel. C'est, d'après le Professeur américain Siegel, après la nourriture, la boisson et le sexe, le quatrième besoin de l'être humain. Il prétend que tous les êtres humains ont un besoin inné de faire l'investigation d'une conscience modifiée.

Nous pensons que toutes les drogues sont mauvaises seulement à cause des propagandes récurrentes que nous subissons. Vous pourriez douter de la source, mais c'est une étude du Bureau des Nations Unies sur le Contrôle des Drogues, la plus grande organisation derrière la guerre contre la drogue, qui dit que seulement 10 % des consommateurs de drogue rencontrent des problèmes. Les autres 90 % utilisent donc des substances sans faire de mal à personne, même pas eux-mêmes. Visiblement, il est toujours intéressant de se demander pourquoi ces 10 % ont un problème. Peut-être que nous pourrions trouver également la réponse dans le royaume des animaux...

Mongoose War on Drugs

Comment apparaissent les problèmes dus à la drogue

Comme nous l'avons expliqué auparavant, la mangouste n'a été intéressée par les graines de morning glory seulement quand elle était triste : elle voulait échapper à ses sentiments. Nous pouvons ainsi dire que la consommation de substances vient de deux raisons différentes : la curiosité ou l'envie d'échapper à la réalité.

Il peut sembler évident que les problèmes de drogue existant essentiellement dans le groupe qui a tendance à vouloir s'échapper. Si ces personnes ne supportent pas la vie ordinaire, cette tendance aura du mal à s'arrêter. Pour résoudre des problèmes avec la drogue, il faudrait prendre en considération les causes sous-jacentes et se demander pourquoi il est si difficile de se fixer des limites.

Interdire toutes les substances ne fonctionnerait pas. C'est en fait ridicule, puisqu'il s'agit d'un besoin naturel (comme l'ont montré les investigations du Professeur Siegel). De nombreuses personnes continueraient à chercher des alternatives et seraient même prêtes à enfreindre la loi pour ça. Vous auriez également du mal à arrêter de mange ou de boire.

Sources

-Why animals eat psychoactive plants - Boingboing.net.



Ecrit par : Sofie



Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.