BlogLa politique néerlandaise sur le cannabis plus restrictive
  • $

$ 0, -

0,00 $US

La politique néerlandaise sur le cannabis plus restrictive

14-10-2014

Alors que les Etats-Unis font face à une vague de législation sur le cannabis, les amoureux du cannabis néerlandais sont de plus en plus en plus contraints par le gouvernement.

Le journaliste de VICE, Thijs Roes décrit (en néerlandais) quelques-unes des lois en cours d’élaboration. Comme cela concerne des projets à long terme, les médias y ont prêté peu d’attention et peu de gens sont au courant de ces développements, alors qu’ils auront des conséquences majeures une fois les lois renforcées.

De quelles règles nous sommes en train de parler ?

1) Tolérance zéro pour les usagers de la route sous l’influence de plus d’une substance.

Bien sûr il n’est pas sage de conduire sous influence d’une substance, tout le monde le sait. Vous prenez quand même le volant ? Il se pourrait alors que vous soyez puni. La nouvelle loi concerne la combinaison de plusieurs substances. Si vous êtes pris, vous risquez 3 mois d’emprisonnement ou une amende de 8100 euros maximum. Comme le THC reste dans le sang pendant une longue période, cette règle est surtout risquée pour les consommateurs de cannabis. Même si vous ne buvez qu’un seul verre…

La loi a déjà été approuvée, seules les concentrations doivent encore être déterminées.

2) Le cannabis avec plus de 15 % de THC est considéré comme une drogue dure.

La limite fixée à 15 % est assez arbitraire, et de plus assez difficile à mesurer, vu que tous les buds d’une même plante ne contiennent pas la même concentration de cannabinoïdes. En outre, cette loi occulte le fait que les effets du cannabis ne dépendent pas seulement du taux de THC, mais plutôt de l’interaction entre les différents cannabinoïdes (vous pourrez en lire davantage à ce sujet dans un autre article néerlandais du même auteur). Cultiver une plante de cannabis avec une concentration en THC trop importante tombera bientôt dans la même catégorie judiciaire que de monter un laboratoire de GHB.

3) Prohibition des growshops.

Produire des drogues (notamment du cannabis) est déjà illégal, mais assister à la production, par exemple en vendant du compost, des ampoules ou en prêtant votre voiture, sera bientôt également puni. Si l’employé d’une jardinerie ou d’un smartshop a la moindre « raisonnable suspicion » que leurs biens vont être utilisés pour faire pousser du cannabis, alors ils auront des problèmes. Le texte est toujours en suspens, mais nous savons déjà qu’une majorité au Sénat et que la Chambre des représentants a accepté, ce qui veut dire que la loi va très certainement suivre.



Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.