BlogLa différence entre la consommation des psychédéliques récréative ou au sein d'un rituel
  • $

$ 0, -

0,00 $US

La différence entre la consommation des psychédéliques récréative ou au sein d'un rituel

21-08-2016

Certains pensent que les psychédéliques devraient uniquement être utilisés dans un contexte rituel. Il y a des choses à dire à propos de cette façon de penser. Il y a été prouvé scientifiquement qu'un rituel shamanique sous psychédéliques induit un état de conscience complètement différent de ceux qui prennent la même substance de manière récréative.

Il y a 6 types d'ondes dans le cerveau, chacun avec sa propre fréquence, résultant en un type de conscience particulière.

1. Alfa (8 – 12 Hz). Ces ondes correspondent à un état de relaxation.

2. Beta (16 – 38 Hz). Ces ondes ont pour but de gérer les situations stressantes. La forte sensation de soi est le produit des ondes Beta.

3. Theta (4 – 8 Hz). Ces ondes apparaissent quand vous êtes dans un état de relaxation intense, en général juste avant de vous endormir ou de vous réveiller. Ces ondes sont aussi en relation avec la créativité.

4. Delta (0.5 – 4 Hz). Ondes du cerveau des bébés ou pendant le sommeil profond.

5. Gamma (30 – 80 Hz). Ces ondes apparaissent lors d'une activité mentale intense, comme l'anxiété, la résolution de problèmes, et pendant un état d'alerte important.

6. Rythme du moteur sensoriel (12 – 16 Hz). Ondes présentes lors du repos physique et lors d'une forte conscience moto-sensorielle.

Effets des psychédéliques sur le schéma des ondes de cerveau

Il a été démontré que l'utilisation récréative du LSD, de la psilocybine et de l'ayahuasca faisait chuter les ondes alpha et theta dans le cerveau, et augmenter les ondes beta, ce qui renforce l'égo. Cela contraste avec les cérémonies d'ayahuasca, où c'est l'inverse qui se passe (davantage d'ondes alpha et de theta et moins de beta) et qui conduit à une réduction de la sensation de soi. Ces différents effets ont été intensivement documentés avec des électroencéphalogrammes de personnes pendant l'expérience, que ce soit en utilisation récréative ou pendant une cérémonie.[1]

Si l'on trouve un schéma d'onde complètement différent, c'est qu'il y a aussi une autre forme de conscience. La question qui se pose donc naturellement est : comment est-ce qu'un rite shamanique peut-il contribuer à un changement de conscience ? L'explication est en fait plutôt simple. L'utilisation de psychédéliques n'est pas le seul moyen de changer délibérément son état de conscience.

Le pouvoir de la méditation
Il y a eu de nombreuses recherches sous différentes formes autour de la méditation et de la transformation de la conscience. Des encéphalogrammes ont été faits sur des personnes pratiquant différents types de méditation, résultant en différentes formes de conscience. [2][3][4][5]

Pendant un rituel shamanique, différentes techniques de méditation sont utilisées, comme regarder à travers un feu, pratiquer des chansons et denses rythmées, chanter des mantras ou juste le silence pur. En bref, un rituel shamanique sous psychédéliques affecte votre conscience de deux manières, d'abord par l'administration de psychédéliques, puis à travers des techniques de méditation.

Visiblement, cette combinaison mène à une toute autre forme de conscience que celle que l'on expérimente avec la seule prise de psychédéliques. C'est pour cette raison que de nombreuses personnes continuent de penser que l'expérience et la valeur d'un rituel shamanique n'est pas comparable au fait de tripper sans aucune forme de méditation en accompagnement.

En même temps, il est bien sûr intéressant de réaliser que nous pouvons influencer notre trip psychédélique grâce à la méditation. C'est pourquoi l'encyclopédie d'Azarius contient un chapitre étendu sur la méditation. Si vous envisagez de commencer la méditation, il est prudent de réaliser que la méditation n'est pas sans risque. L'article de l'encyclopédie développera mieux cette idée.

Sources



1. Erik Hoffmann, Effects of a Psychedelic, Tropical Tea, Ayahuasca, on the Electroencephalographic (EEG) Activity of the Human Brain During a Shamanistic Ritual.


2. J.P Banquet, Spectral analysis of the EEG in meditation, Electroencephalography and Clinical Neurophysiology, Volume 35, Parution 2, Août 1973, Pages 143–151.


3. H.-Y. Huang1† , P.-C. Lo1, EEG dynamics of experienced Zen meditation practitioners probed by complexity index and spectral measure, 2009, Vol. 33, No. 4 , Pages 314-321.


4. L.I. Aftanas,, S.A. Golocheikine, Human anterior and frontal midline theta and lower alpha reflect emotionally positive state and internalized attention: high-resolution EEG investigation of meditation Neuroscience Letters, Volume 310, Sortie 1, 7 septembre 2001, Pages 57–60.


5. Tetsuya Takahashia, Tetsuhito Murataa,Toshihiko Hamadab, Masao Omoria, Hirotaka Kosakaa, Mitsuru Kikuchic, Haruyoshi Yoshidab, Yuji Wadaa Changes in EEG and autonomic nervous activity during meditation and their association with personality trait, International Journal of Psychophysiology Volume 55, Parution 2, février 2005, Pages 199–207.



Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.