BlogUne semaine après le passe Cannabis : Les consommateurs se tournent vers la rue
  • $

$ 0, -

0,00 $US

Une semaine après le passe Cannabis : Les consommateurs se tournent vers la rue

08-05-2012

Un peu plus d'une semaine après que le passe cannabis soit officiellement appliqué dans les provinces du sud des Pays-Bas (Zeeland, Brabant et Maastricht), c"est d'ores et déjà clair, cette politique est un échec total. Au lieu de réglementer le commerce et de limiter les nuisances...

Les dealers à la place des coffeeshops

Le passe cannabis était destiné à réglementer radicalement le business de l'herbe. Les visiteurs des coffeeshops sont obligés de s'inscrire en tant que membre et ne peut acheter qu'une quantité limitée de marijuana si elles montrent leur passe cannabis. Les étrangers quant à eux, ne peuvent s'inscrire et donc ils ne peuvent pas obtenir de carte.

Mais au lieu de s'inscrire, aussi bien les consommateurs néerlandais qu'étrangers vont chercher le cannabis ailleurs. Les dealers dans les rues profitent de ces restrictions et tout le monde se tourne alors vers la voie illégale.

Discrimination

Le président de l'Association officiel de coffee-shops de Maastricht (VOCM) Marc Josemans a essayé de provoquer un procès en guise de protestation, en raison de la discrimination à l'égard des visiteurs étrangers qui ont été refusées à l'entrée de son coffeeshop Easy Going.

Le ministère public, toutefois, a déclaré que rien ne sera tiré de ces plaintes. Un porte-parole a déclaré: "Nous menons la politique du gouvernement et le gouvernement a déclaré que ce n'était pas punissable."

Il pourrait encore entamer un procès à la cour de Den Bosch et plaider la cause de ceux qui ce sont vus refuser l'accès à l'entrée des coffeeshop. Il est peu probable qu'ils le feront.

Nuisance

Le COV néerlandais (Société pour l'arrêt de la prohibition du cannabis) a récemment résumé la situation 5 jours après le passe cannabis : le chaos, la colère et la frustration. Les réseaux d'information néerlandais ont même montré les dealers à la télévision. La police ne fait rien, malgré les promesses de «tolérance zéro».

Tous les policiers semblent distribuer des dépliants à tous ceux qui ont une plaque d'immatriculation étrangère. Sur un ton ironique, ces dépliants sont aussi distribués par les revendeurs illégaux en tant que moyen de publicité de leur propre business. Un service qui n'est pas soumis aux règles ou à la réglementation.

Le porte-parole de Joep Oomen : "Ce n'est pas drôle d'avoir raison. Nous vous avions prévenu il y a de cela plusieurs années, le passe cannabis est sans espoir. Et maintenant nous voyons que cette politique ne fonctionne pas et maintenant tout le monde a les yeux rivés sur la Haye. Ivo Opstelten (ministre néerlandais) est responsable de cela.

Pour plus de clarté pour nos lecteurs étrangers; le passe cannabis n'a pas été instauré à Amsterdam pour le moment.

Sources

VOC : 5 dagen wietpas in het zuiden: chaos, woede en verwarring (Néerlandais)

NRC.nl: Justitie behandelt klachten over discriminatie door wietpas niet (Néerlandais)

YouTube: PowNews - verontwaardiging om straatdealers Maastricht (Néerlandais)


Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.