BlogLe gouvernement britannique décide de ne plus avoir des conseils scientifiques sur les drogues
  • $

$ 0, -

0,00 $US

Le gouvernement britannique décide de ne plus avoir des conseils scientifiques sur les drogues

07-12-2010

Le gouvernement britannique envisage de renoncer à l'exigence de demander l'avis scientifique avant d'établir leur politique des drogues. Comme indiqué dans la Misuse of Drugs Act 1971, il est nécessaire que le Conseil consultatif pour l'abus de drogues contient au moins six scientifiques et un expert de l’industrie pharmaceutique.

Mais la législation de la police présentée la semaine dernière, supprime l'obligation d'écouter les scientifiques avant d'établir la politique. Après tout, qui se soucie de ce que les scientifiques ont à dire au sujet des drogues?

Les modifications proposées au sujet du Conseil consultatif sur les drogues sont fortement critiquées. Le professeur de neuroscience Colin Blakemore dit que d’éliminer l'obligation pour les scientifiques de siéger dans le Conseil consultatif de l'abus des drogues (ACMD) était une erreur et encourage les ministres à écouter les conseils scientifiques, même si ils sont désagréables.

Prof Blakemore à dit dans le programme Today sur BBC Radio 4: "Vous pouvez voir pourquoi la preuve et des conseils pourrait être un inconvénient à un ministre qui est confiant dans son propre jugement.

"Mais, comme (le président américain) Barack Obama a déclaré juste avant son investiture, 'Nous devons écouter les scientifiques, même si ce qu'ils disent est gênant.'

Dans une réaction, l’ancien conseiller du gouvernement de drogues David Nutt dit que ‘le gouvernement ne peut pas penser logiquement au sujet des drogues’.

Lisez plus: Government proposes to scrap need for scientific advice on drugs policy


Avez-vous au moins 18 ans ?

Vous devez confirmer que vous avez au moins 18 ans pour visiter notre site internet.